Le Canal Seine-Nord Europe reliera l'Oise au Canal Dunkerque-Escaut, de Compiègne à Aubencheul-au-Bac, près de Cambrai. Les travaux visent à la réalisation d'un canal à grand gabarit européen « Vb ». Le Canal Seine-Nord Europe est conçu dans le respect des trois principaux axes du développement durable. 

  • ASPECT ENVIRONNEMENTAL : Ce projet est réalisé selon une démarche d'écoconception, pour limiter les impacts sur l'environnement et optimiser la performance environnementale du projet. 
  • ASPECTS SOCIAL ET SOCIÉTAL : Le Canal Seine-Nord Europe permettra le développement de l'économie locale dont la création d'emplois locaux et la mise en place de mesures d'insertion, respect et amélioration du cadre de vie. 
  • ASPECT ÉCONOMONIQUE : L'implantation du Canal Seine Nord-Europe sur notre territoire apportera des retombées économiques positives directes et indirectes. 

L'ACTU DU CANAL 

En ces premiers jours de mars, la Société du Canal Seine-Nord Europe, vient d’organiser une opération de boisements à Cléry-sur-Somme. Retour sur une action qui s’inscrit dans un vaste programme d’aménagements environnementaux. Quelques jours ont été nécessaires pour préparer les sols, repiquer les plants et poser les manchons de protection sur une zone d’un peu plus d’un hectare à Cléry-sur-Somme. Près de 900 plants ont ainsi été installées, principalement des aulnes glutineux mais aussi des chênes pédonculés, des bouleaux pubescents ou encore des ormes lisses. Ces plants, qui atteindront en moyenne 20 mètres de haut à maturité et pourront mesurer 5 mètres dès 2026 pour certaines espèces, viendront enrichir les zones de boisement alluvial (en bord de cours d’eau), déjà présentes sur la commune. Projet unique d’aménagement du territoire, le Canal Seine-Nord Europe a été pensé dès sa conception pour éviter, réduire et compenser ses effets sur l’environnement.

Comme l’explique Antoine Lefrancq, Responsable des travaux environnementaux à la Société du Canal Seine-Nord Europe « Nous avons l’ambition de réaliser un Canal vivant, qui non seulement préserve mais amplifie à terme la biodiversité sur le territoire ». Cette opération de boisement fait ainsi partie des 700 hectares d’aménagements compensatoires prévus le long du futur Canal et aux abords. De nombreux boisements, mais aussi la plantation de haies et la restauration de zones humides ou de prairies sèches verront ainsi le jour dès cette année et au fil de la construction du Canal jusqu’en 2028. 



Retrouvez toutes les informations à propos du Canal Seine-Nord Europe sur le site internet dédié