• Magazine municipal n°4 - mars 2022
    Consultez le magazine municipal en cliquant ici

GROUPE MAJORITAIRE

« Chers Péronnais, chères Péronnaises, chers amis,
L’hiver se dissipe peu à peu pour laisser place au printemps avec son lot de fleurs, de soleil et de renouveau. Car du renouveau il y en a à Péronne ! Non seulement le développement économique et commercial poursuit sa dynamique positive mais la culture et les animations vont pouvoir désormais connaître leur plein épanouissement. Le Printemps du Terroir va inaugurer la saison, suivi par une actualité cycliste riche au mois de mai avec à la fois les 4 Jours de Dunkerque et le Paris-Roubaix Espoir. Le mois de mai verra également le retour du carnaval de Péronne ! Tout cela sans compter les nombreux spectacles de Mac Orlan avec la venue de Thierry Beccaro et Didier Gustin entre autres et l’Historial qui prépare une riche programmation pour fêter ses 30 ans. Le printemps c’est aussi l’occasion de faire le point sur l’environnement. La ville a replanté des arbres au trou Baudelot comme elle s’y était engagée l’an dernier. Nous travaillons également au développement des mobilités douces en partenariat avec la région. Enfin, grâce à la situation sanitaire plus favorable les activités pour les aînés vont pouvoir reprendre avec des thés dansants, des spectacles et des moments de convivialité. Plus que jamais vos élus se battent pour vous au quotidien avec l’espoir de vous offrir une ville dynamique où il fait bon vivre
. »
Le Maire Gautier MAES et les élus de la majorité municipale


GROUPE D'OPPOSITION - ENSEMBLE REDONNONS UN AVENIR À PÉRONNE
« La S.A.I.P. a été créée en 1959 afin de permettre à la ville de Péronne de répondre aux besoins des Péronnais sur de l’habitat à loyer modéré. Elle gère actuellement 347 logements, emploie 10 salariés, intervient rapidement auprès de ses locataires (et sans frais supplémentaires), rénove et isole ses bâtiments sans augmentation de charges locatives depuis plus de 10 ans. Elle permet aussi à la Ville d’investir dans d’autres domaines, comme ce fut le cas en 2012 pour l’auberge des Remparts ou en 2014 pour le Pôle médical. Même si le projet de la Résidence du Château a un peu traîné et fait couler beaucoup d’encre (une fin heureuse devrait voir rapidement le voir), la S.A.I.P. est indissociable de la Ville de Péronne et sa proximité auprès des locataires en fait incontestablement sa force par rapport aux autres bailleurs sociaux, tels la S.I.P., l’A.M.S.O.M. ou Clésence.
Alors pourquoi le Maire veut-il la vendre? Pour venir combler des achats ou des projets hasardeux très coûteux pour la Ville? Vendre la S.A.I.P. serait une énorme privation pour la Ville d’une entité indispensable dans le développement immobilier mais surtout, la perte d’un service de proximité et un  désastre financier pour les locataires! 
».
Annie Bauchart, conseillère municipale, Membre du Conseil d'administration de la S.A.I.P


GROUPE D'OPPOSITION 
« De la poudre aux yeux! Le Maire et sa majorité font croire qu’en quelques mois ils ont changé Péronne… Mais Péronne est sale! Les animations proposées sont une pâle copie de ce que nous faisions, pas de plage pour les petits Péronnais l’été dernier, alors qu’ils disaient « Nous ferons autrement!». Et nos aînés qui attendent toujours une compensation pour les deux repas annuels annulés ! Financièrement, après un premier budget retoqué par la Cour des Comptes, nous nous attendons à voir les postes de fonctionnement augmenter et la dette que nous avions réduite aussi! En ce qui concerne l’attractivité économique soudaine de la Ville, nous nous sommes battus pour le Canal Seine Nord Europe alors que la liste socialiste de l’époque n’y croyait pas ! Rappelez-vous que le Maire actuel en était membre ! Nous nous réjouissons que notre action d’hier porte aujourd’hui ses fruits et nous souhaitons une excellente année 2022 aux Péronnaises et Péronnais. »
Philippe Varlet, pour la liste, Dany Tricot, Thérèse Dheygers

  • Magazine municipal n°3 - décembre 2021
    Consultez le magazine municipal en cliquant ici

GROUPE MAJORITAIRE

« Chers Péronnais, chères Péronnaises, chers amis,
Nous vous souhaitons tout d’abord d’excellentes fêtes de fin d’année. Après deux ans de crise covid, il est essentiel de retrouver ceux qui comptent pour nous et de profiter de bons moments en famille ou entre amis. Les fêtes de fin d’année sont synonymes de joie, de partage mais aussi de projets. Et des projets, nous en avons pour notre ville ! Nous entreprendrons cette année la réfection des toitures les plus endommagées de nos biens municipaux. Nous tournerons également la page du Moulin Damay pour offrir un nouvel écrin de verdure au cœur de Péronne. Certains promoteurs privés veulent investir dans notre ville et réfléchissent à l’implantation de nouveaux loisirs ou au rachat de l’ancienne concession automobile du centre-ville, ce qui prouve que Péronne redevient attractive, enfin ! Et comme à la nouvelle année nous nous souhaitons tous une bonne santé, je suis heureux de vous annoncer qu’un groupe souhaite implanter un pôle médical qui rayonnera sur tout le territoire. Nous ferons tout pour que ce projet voit le jour car Péronne doit pouvoir offrir un système de santé efficace à tous ses citoyens. Toute mon équipe et moi-même vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année, de la joie, de l’amour et de la santé.  »
Le Maire Gautier MAES et les élus de la majorité


GROUPE D'OPPOSITION - ENSEMBLE REDONNONS UN AVENIR À PÉRONNE
«Qui n’a jamais eu de soucis pour trouver un rendez-vous chez le dentiste ou chez un ophtalmologiste ou pour retrouver un médecin généraliste quand le sien prend sa retraite et n’est pas remplacé… Malgré de nombreuses promesses de campagne de M Maes et de ses nombreux colistiers issus de professions médicales ou paramédicales, le tissu médical de la Ville ne s’est pas amélioré depuis son arrivée en juillet 2020 … Pourtant, Monsieur le Maire, par ailleurs Président du conseil de surveillance de l’hôpital, devrait sérieusement se pencher sur la question médicale de ses concitoyens et notamment sur de futurs praticiens qui vont quitter notre Hôpital pour partir en retraite bien méritée après de longues années au service des Péronnais. L’ouverture de la maison médicale située avenue Charles de Gaulle date de 2013, inaugurée par la Maire de l’époque Valérie KUMM. Qu’a-t-on fait depuis ? Rien ! La question de la santé est une question fondamentale pour les Péronnais et constitue une problématique pour les gens qui souhaitent s’installer dans notre région. Quand la santé des Péronnais va-t-elle être prise en compte et au sérieux ? Le slogan de M Maes était « écouter pour agir ». Il n’écoute pas, encore moins ses oppositions mais n’agit pas plus pour la santé et dans d’autres domaines ! »


GROUPE D'OPPOSITION 
« Quand vous lirez notre billet, la distribution du magazine étant prévue pour le 15 décembre, nous serons dans l'ambiance de Noël, les cadeaux, les repas de fête, les enfants et petits-enfants à gâter... un peu de bonheur et d'insouciance après une année encore impactée par la covid. Parce que nous sommes très attentifs aux finances de la ville, nous nous posons des questions. M le maire annonce la participation de la ville aux 4 jours de Dunkerque. Quel en sera le coût? Qui va payer? La ville? Le sponsor Gazelec? M le maire annonce la réalisation d'un bowling, là encore, alors qu'on nous parle de difficultés financières, quel en sera le coût? Qui va payer? De plus, ce projet est lancé sans consultation ni concertation des élus que nous sommes, qu'en est-il de la démocratie? Il est vrai que lorsque nous ne sommes pas invités à certaines cérémonies, M le maire et sa majorité démontrent leur conception de la démocratie! En espérant que les aînés bénéficieront cette fois d'un colis de Noël plus conséquent, (après l'économie des 2 repas!) nous vous souhaitons chers Péronnaises et Péronnais, de bonnes fêtes de fin d'année»
Th. Dheygers, Dany Tricot, Philippe Varlet

  • Magazine municipal n°2 - septembre 2021
    Consultez le magazine municipal en cliquant ici

GROUPE MAJORITAIRE

« Chers Péronnais, chers amis,
Depuis un an, notre majorité municipale vous accompagne et nous souhaitons profiter de cet anniversaire pour vous renouveler notre détermination à transformer Péronne. Notre ville retrouve une belle dynamique comme vous avez pu le voir cet été avec les festivités du 14 juillet, du 15 et du 20 août mais aussi à travers les pass piscine et accro-branche offerts aux enfants de Péronne ou encore avec le Jeu de l'Été organisé en partenariat avec les commerçants du centre-ville. Toutes ces animations ont pu voir le jour malgré le contexte sanitaire difficile. La transformation de notre ville s'incarnera encore plus dès l'année prochaine par la déconstruction du moulin Damay pour un coût estimé à un peu plus de 250 000 euros. Cette transformation passera également par des travaux au sein de l'école du Centre et de l'église pour environ 220 000 euros. Mais Péronne évolue aussi au quotidien à travers la redynamisation du centre-ville, le projet de la maison des brocanteurs, la boutique à l'essai ou encore le rachat des galeries péronnaises, projets qui permettront l'embauche de dizaines de personnes. Le progrès de Péronne passera enfin par des projets de long terme comme le port intérieur situé à la Chapelette qui offrira également des opportunités d'embauche ou encore le pôle culturel porté en collaboration avec la Communauté de Communes de la Haute Somme. Péronne bouge, Péronne change, Péronne avance ! Merci de votre confiance. »



GROUPE D'OPPOSITION - ENSEMBLE REDONNONS UN AVENIR À PÉRONNE
« Nous apprenons par voie de presse (courrier Picard du 12/08/2021), que le projet de pôle culturel qui devait s’installer dans l’ex-carrefour, situé avenue Danicourt, annoncé lui aussi dans la presse au lieu d’en informer les élus de l’opposition en premier, était abandonné par la Ville. Pourtant, le bâtiment avait été acheté pour la « modique somme » de 700 000€ par Gazelec, dont le Président est le Maire de Péronne. Le groupe d’opposition « Ensemble, redonnons un avenir à Péronne » avait pourtant mis en garde la majorité sur ce projet hasardeux de construire un équipement culturel dans un ancien supermarché et surtout de le faire acheter par une régie électrique et gazière qui n’a pas pour objet de social de faire de l’immobilier. La justification de cet abandon est que la Commune a échangé avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles qui lui a indiqué que le projet présenté ne serait pas faisable faute de place. Monsieur le Maire achète donc un bâtiment sans savoir si le projet qui doit s’y installer est viable et le local adapté à son futur usage …. La communauté de communes et le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural engagent une réflexion plus large sur l’avenir de ce batiment... Ne met pas la charrue avant les bœufs en achetant sur un coup de tête un batiment dont on ne sait plus quoi faire aujourd’hui? C’est comme pour le moulin Damay acquis par la Ville pour 80 000 € mais dont on ne sait combien vont coûter les frais de démolition et de réfection des vannages ….Il est question de plusieurs centaines de milliers d’euros mais aucun chiffre précis fourni aux élus.  N’y a t il pas mieux à faire quand on sait que l’Ecole du centre doit déménager des classes car une partie de l’édifice nécessite des travaux urgents de consolidation de charpente pour plus de 150 000€ …Nous vous laissons juger l’action d’une majorité dont le slogan était « écouter pour agir ». Elle n’écoute pas mais n’agit pas plus ! »


GROUPE D'OPPOSITION 
« Cher Péronnais, chère Péronnaise,
En ce début de septembre, Dany Tricot, Philippe Varlet et moi-même vous souhaitons une excellente rentrée. Après plus d'un an de gouvernance de la nouvelle municipalité, il ne s'est pas passé grand chose. Cause covid me dira M. le maire. Parlons-en! Nos aînés ont été privés 2 années consécutives de leur traditionnel repas, les élèves de CM2 ont été privés de classe de neige, pourquoi n'ont-ils eu aucune compensation? Nous ne comprenons pas. Quant aux promesses de campagne «Péronne s'ennuie, il faut du nouveau» pour l'instant, ce ne sont que reprises de ce qui a bien fonctionné (années 80, car podium, bandas..). En attendant Péronne est sale, les habitants s'en plaignent. Qu'en est-il des déclarations fracassantes de M. le maire sur le devenir de l'ancien Carrefour, (musée, bowling, médiathèque, halle, restaurant) acheté par Gazelec pour la ville? Beaucoup de paroles, avant que les nouveaux élus ne découvrent qu'une régie ne peut acheter un bâtiment pour la ville ni porter un tel projet! Nous terminons cette courte rubrique par des souhaits de santé pour chacun de vous.»
Pour le groupe, Th. Dheygers.

  • Magazine municipal n°1 - juillet 2021
    Consultez le magazine municipal en cliquant ici

GROUPE MAJORITAIRE

« Chers Péronnais,
Voilà un an que nous avons l’honneur de vous représenter. Nous souhaitons vous remercier encore une fois de votre confiance. Cette première année de mandat ne fut simple pour personne mais nous avons tout fait pour être Avec Vous. Cela s’est traduit par une proximité et un soutien sans faille auprès de nos aînés, de nos associations caritatives, de nos commerces et de chaque péronnais. Nous avons également fait vivre notre ville autant que les protocoles nous le permettaient avec de nouvelles animations comme le cinéma en plein air, la soirée halloween, la banquise enchantée… Si nous nous tournons désormais vers les semaines à venir, nous aurons la chance d’avoir un centre de formation en hauteur-accrobranche, un pass piscine sera offert à tous les enfants de 5 à 15 ans, un festival de mapping aura lieu à la rentrée si les conditions sanitaires sont réunies. Comme vous le voyez, nous continuons à travailler sans relâche pour vous malgré la crise que nous traversons. Nous espérons retrouver au plus vite notre vie normale et partager ensemble cette convivialité qui nous tient tous à cœur. Prenez soin de vous et de vos proches. »



GROUPE D'OPPOSITION - ENSEMBLE REDONNONS UN AVENIR À PÉRONNE
« Chère Péronnaise, cher Péronnais,
 Vous avez été 38.61% des électeurs à nous faire confiance en 2020 et nous voulons une nouvelle fois vous en remercier. Aujourd’hui, nous continuons à vous représenter au conseil municipal. Certes, différemment ! Mais nous ne cessons de défendre vos intérêts et votre bien-être tout en contribuant au développement de notre ville. Rester en contact avec vous, vous rencontrer et échanger avec vous restent aussi notre priorité. C’est ainsi que vous nous avez interpellés sur les cours de danse supprimés et non-remboursés, sur la nouvelle gestion des repas de la restauration scolaire, sur les fuites d’eau ou de gaz mal gérées par Gazélec,… Et nous avons, à chaque fois, posé vos questions au Maire sans avoir toujours une réponse précise. Mais nous sommes pugnaces. Vous pouvez continuer à nous interpeller sur notre page Facebook ou tout simplement lorsque vous nous rencontrez. Nous avons su pouvoir compter sur vous en 2020, vous pouvez à votre tour compter sur nous. Prenez soin de vous en cette période difficile. »



GROUPE D'OPPOSITION 
« Chère Péronnaise, cher Péronnais,
Je m'adresse à vous dans cette courte rubrique au nom de notre groupe d'élus. Ce jour, 9 avril, nous sommes au 3e confinement, les vaccins arrivent, l'hôpital de Péronne est efficace et je salue tous les personnels soignants. Je souhaite, quand vous lirez ces lignes, que nous soyons revenus à une situation normale, avec la réouverture des cafés, restaurants, commerces, un retour des manifestations sportives, patriotiques, culturelles, des spectacles et festivités qui nous manquent tant et que toutes les associations attendent. Parce que nous aimons notre ville, nous soutiendrons les projets qui contribueront à sa valorisation. Ainsi le pôle culturel, pour lequel une étude avait déjà été menée. Quant au moulin Damay, nous regrettons vivement une décision sans consultation. Un tel projet structurant pour l'avenir de Péronne demande une étude et une consultation de tous les Péronnais. Le Canal SNE va amener des transformations, des touristes. Les engagements pris il y a quelques années continuent, la formation aux métiers du canal est en cours. L'avenir du moulin et de Péronne s'inscrit dans ce contexte. Chers Péronnais portez-vous bien !» Th.Dheygers.