Ville de PERONNE / Culture / Une Ville... / Ville d'Histoire

...d'Histoire

Saint Fursy

Saint Fursy est le patron
de Péronne

"Perunna Urbem Regiam"
"Péronne Ville Royale".
Ces quelques mots du biographe de la reine franque et future sainte Radegonde (VIe siècle) sont la première mention historique de la Ville de Péronne.

Péronne, "ville royale", entre ainsi en 531 dans l'histoire de France. Elevée dans un palais à Athies, proche village de Péronne, Radegonde contribuera au développement de notre ville sous les Mérovingiens.
Un siècle plus tard, c'est le moine irlandais Saint Fursy qui marque de son empreinte notre région. Il est enterré à Péronne en 650 ; plusieurs édifices religieux lui seront consacrés dont la Collégiale Saint-Fursy et l'Abbaye de Mont-Saint-Quentin.
C'est aussi à Péronne que meurt en 929 le roi de France Charles III dit le Simple. Il y était détenu depuis 6 ans par le terrible Herbert de Vermandois. Cet épisode peu connu de la fin convulsive des Carolingiens nous rappelle que c'est dans notre région que se sont jouées les premières destinées de la Nation.

Le Château de Péronne

Le Château de Péronne

Dès 1209, le roi Philippe Auguste, qui est à l'origine de la construction de l'actuel château de Péronne, octroie à la ville une Charte d Commune. Ces privilèges communaux ont pour contrepartie de rattacher Péronne à la Couronne de France, les Péronnais lui garantissant leur fidélité.

L'entrevue de Péronne

L'entrevue de Péronne

Péronne est également célèbre pour une entrevue qui se déroula dans son château en 1468 entre le roi de France Louis XI et le Duc de Bourgogne Charles le Téméraire. Après quelques jours durant lesquels il fut retenu prisonnier, Louis XI signa un traité humiliant par lequel il perdait notamment les villes de la Somme dont Péronne. En rusé homme d'Etat, il s'arrangea pour ne jamais respecter cet engagement...

La bannière 1536

La bannière 1536

 

Ville frontière, "clef du royaume de France", Péronne connut bien peu de périodes de paix du Moyen Age à l'Époque Contemporaine. Sur le détail ci-dessus provenant d'une bannière visible au Musée Alfred Danicourt, on peut découvrir un des assauts qui marquèrent le dur siège de l'été 1536. Pendant 31 jours, Péronne tint tête à l'armée de Charles Quint.

 

Pour cette victoire, François 1er récompensa les Péronnais de plusieurs privilèges dont celui de placer une couronne sur le "P" de leurs armoiries.

Les Armoiries de Péronne

Les Armoiries
de Péronne

Les Remparts

La Porte de Bretagne

En fait, quasiment tous les rois de France se sont arrêtés à Péronne. L'Histoire a fait de notre ville un point de passage obligé et elle reste marquée par de très nom

breuses batailles dont la plus terrible fut certainement la Première Guerre Mondiale. Venez découvrir cette place de Péronne dans l'histoire de France à travers nos circuits pédestres, par une visite de ville ou des collections du Musée Alfred Danicourt.